QUOI DE NEUF?

[MÉTÉO] 5 points pour comprendre le degré de tolérance de ton chien au froid

Malgré leur pelage, les chiens sont sensibles au froid ainsi qu’au refroidissement éolien lorsqu’il n’ont pas de manteau. Bien que légèrement plus tolérants que nous en raison d’une température corporelle supérieurs à la nôtre, les chiens peuvent quand même souffrir du froid.

Plusieurs facteurs peuvent influencer la tolérance d’un chien au froid et des précautions peuvent être nécessaires à prendre pour éviter les coups de froid (hypothermie) et les engelures notamment aux pattes, oreilles et à la queue qui sont plus sensibles.

De là l’importance de ne pas négliger le port d’un manteau et/ou de bottes et de doser le temps passé à l’extérieur par grands froids.

1. La race
La morphologie d’une race relève généralement de son origine géographique. Un chien avec une bonne fourrure comme un Husky a évidemment ses origines dans les régions nordiques tandis qu’un chihuahua au pelage fin tient les siennes d’une région plus chaude.
froid001.jpeg


2. L’âge
Comme pour les humains, l’âge est un élément important. Les personnes les plus vulnérables aux températures sont les bébés et les personnages âgées. Il en va de même pour les chiens.froid2.jpeg


3. Condition physique générale

Si la graisse agit en quelques sortes comme un isolant, elle peut aussi nuire. Un chien trop maigre aura évidemment froid plus facilement. Toutefois, contrairement à la croyance populaire, un chien en surpoids souffrira aussi des basses température en raison de son métabolisme plus lents et de ses mouvements moins vigoureux.

froid003


4. Toilettage

À noter également que le toilettage rend un chien un peu plus vulnérable au froid puisque le sébum naturellement présent sur son pelage agit aussi comme une protection. Portez aussi attention aux coussinets qui peuvent fendiller au même titre que les lèvres ou les mains d’un humain. Plusieurs baumes protecteur sont disponibles en magasin à cet effet.

froid4.jpeg


5. Conditionnement et habitudes

Les habitudes de température dans la maison conditionnent aussi un chien. Un humain frileux qui chauffe toujours à 24 sa résidence habituera son chien en ce sens au même titre qu’un chien s’endurcira au froid au fil des sorties hivernales. Bref, tel maître tel chien! froid005.jpeg

bannerFollowFB_Dogtrotter

%d blogueurs aiment cette page :