NOUVELLES

[ÉTUDE] Morsures : les personnes anxieuses plus à risque.

Liverpool, ANGLETERRE – Une étude publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health suggère que les personnes anxieuses ont plus de risque d’être mordues par un chien. 

Les éducateurs canins le répètent, le comportement d’un chien et ses réactions passent par le tempérament de l’humain et une récente étude britannique va aussi en ce sens. Des chercheurs de l’Université de Liverpool ont établi un lien entre le type de personnalité d’un humain et le risque d’être mordu par un chien.

La recherche a étudié près de 700 personnes d’une ville semi-rurale du nord de l’Angleterre. Les sujets ont été questionnés pour déterminer s’ils avaient déjà été mordus par un chien et, si oui, combien de fois. On a aussi demandé aux victimes de morsures de préciser s’ils connaissent le chien qui les a mordu. Ensuite, les chercheurs ont fait passer à chaque candidat  un test (TIPI) qui mesure des aspects psychologiques dont la stabilité émotionnelle et la névrose.

Résultats
Sur le plan psychologique, on remarque que plus une personne est stable émotionnellement, moins elle court un risque statistique d’être mordue. 25% des gens affirment avoir déjà été mordu. On note aussi deux fois plus de cas chez les hommes et près de 55% des morsures auraient été faites par un chien que l’individu mordu ne connaissait pas.

anxieuxL’importance de l’éducation
Plus un chien sera socialisé, meilleure sera son tempérament général face aux inconnus et moindre sera son anxiété générale. Mais l’éducation est aussi nécessaire chez les gens, et surtout chez les enfants, qui peuvent parfois être tentés de se ruer sur le chien d’un inconnu pour lui faire un câlin plein d’excitation. Selon l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ), plus du quart de personnes mordues en 2010 étaient des enfants de moins de 12 ans.

D’ailleurs, c’est exactement ce qui est arrivé à l’auteur de ces lignes qui, à l’âge de 4 ans, s’est fait gravement mordre au visage par un chien d’à peine 20 lbs alors qu’il s’était précipité pour faire un bisou sur le museau de ce dernier qui ne s’y attendait pas. J’ai appris et je n’ai pas stigmatisé pour autant les chiens n’y une race en particulier; ce que nos autorités devraient également faire. noddy-1127220_960_720

%d blogueurs aiment cette page :